Pour les sources des infographies, voir le bas de la page.

Pays aux grandes évolutions du dernier siècle, la population française est devenue majoritairement urbaine (80% de la pop.). Cette tendance influence l’espace territorial en augmentant les paysages artificiels, la concentration de la population dans les villes et ses effets sur le design des villes, la pollution, la question de la nature en ville…

A cette mutation spatiale, s’ajoute un réchauffement des températures (+1.4C° en moyenne depuis 1900) et ses conséquences, notamment sur le déclin des glaciers, les effets sur la faune et la flore comme les arbres fruitiers et les vignes (impact des cycles végétatifs et de la sensibilité aux maladies). Cette hausse joue aussi sur l’assèchement des sols, la hausse des vagues de chaleur, des épisodes de canicules et de l’imprévisibilité des précipitations (par exemple, les phénomènes de gelée tardives).

Seul pays développé de Bochialki, l’envie était de toucher du doigt la question de la perception des changements climatiques : impacts directs et indirects en fonction de sa localisation, déconnexion ou reconnexion à la nature selon son environnement quotidien et sa philosophie….

Une vague d’initiatives se multiplient à vive allure pour repenser les modèles de vie en société. Les actions tendent vers le dessin de modèles coopératifs et plus durables fondés sur le respect de la nature. C’est ces inspirations, ces expérimentations, ces nouveaux modes de vie que nous souhaitons rencontrer.

Sources des infographies

Émissions de GES: Banque Mondiale, 2014. World Development Indicators: Energy dependency, efficiency and carbon dioxide emissions.

Population en 2016: Banque Mondiale, 2016. Data Total Population.

Population en zones rurales: Banque Mondiale, 2016. Data Rural population.

Énergies renouvelables: Banque Mondiale, 2014. Data Renewable electricity output (% of total electricity output).

Salaire mensuel moyen: Organisation Internationale du Travail, 2016-2017. Global Wage Report 2016/2017.