ou les rencontres
en chemin

Quand une porte se ferme, une autre s’ouvre

March 18, 2018

 

Une fois par jour, j’enfile mon manteau, chausse mes chaussures pour aller me promener. En passant la porte, je marche directement dans la forêt. Ici, je peux me détendre, écouter les oiseaux et seulement « être ».

Je ferme les yeux et je repense à la merveilleuse année de voyage qui nous lient.

Je revois les beaux visages des personnes que nous avons rencontrés et qui ont partagé leur histoire avec nous.

Je suis reconnaissante. Reconnaissante pour cette expérience.

Reconnaissante pour avoir débuté ce nouveau chapitre de vie.

J’ai rejoint Marion dans sa quête de sens pour mieux comprendre notre relation à la Nature et sortir de sa zone de confort.

J’ai appris beaucoup sur notre lien à la Nature, sur les changements climatiques, sur ce que certains font et le courage qu’ils ont, courage qui semble être si naturel chez eux.

J’ai, également, beaucoup appris sur moi-même et ce que je veux dans la vie.

 

 

J’inspire profondément et regarde ce qui m’entoure : Nature. N’est-elle pas magnifique ?

Nous avons vu d’immenses plaines, des pics enneigés de haute-montagne, des déserts arides, des forêts tropicales, des plages paradisiaques. Notre voyage fut riche et tellement plus que ce que je n’aurai jamais pu imaginer. Mais, celui-ci s’est achevé. Cependant, ce n’est pas le dernier chapitre de BOCHIALKI. De nombreux autres sont à venir.

 

Maintenant, nous entrons dans une période de réalisation de contenu, d’écriture et de communication sur le projet. Nous avons de nombreuses interviews qui n’attendent qu’à être publiées, des quantités de connaissances à partager et nous sommes impatientes de vous les faire découvrir. De plus, nous souhaitons vous présenter les résultats de BOCHIALKI mais pas seulement en ligne, aussi, en personne. Nous rêvons d’une exposition à Paris (et en Suisse) pour partager les récits des personnes rencontrées et de commencer une discussion avec vous. Si tout avance comme envisagé, il y aura des petites conférences et des ateliers. Ces derniers auront comme sujet la question de « comment chacun peut mettre en place un quotidien plus respectueux de l’environnement ? ». Par exemple, en produisant moins de déchets, en créant son propre jardin potager etc…

 

Vous vous demandez peut-être « comment vont-elles financer tout ça ? ». Et vous avez bien raison. C’est une question sur laquelle nous travaillons. Nous pensons aussi à une campagne de crowdfunding… Mais, vous allez en savoir d’avantage d’ici peu.

 

 

« Quand une porte se ferme, une autre s’entrouvre ». Ceci résume bien ce que je ressens aujourd’hui.

Ce fut difficile de ranger mon sac de rando dans l’armoire, sachant qu’il ne verrait pas la lumière du jour d’ici un certain temps. En même temps, je suis enthousiaste face à l’avenir et ce qu’il nous apportera.

Et nous savons déjà qu’avec BOCHIALKI, l’inattendue défit nos émotions mais toujours pour le meilleur.

                                                                                                

                                                                                                                                                                                                               Desirée

 

 

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
Please reload