ou les rencontres
en chemin

Changements riment avec nouvelles opportunités

October 20, 2017

 

Où tout à commencer

J’ai rencontré Desirée en Bolivie. Nous étions dans la même école de langue et avons réalisé que nous restions toutes les deux pour un temps à Cochabamba. Je n’aurais pas imaginé que neuf mois plus tard, nous travaillerons ensemble sur Bochialki ou les rencontres en chemin. 

  

Tout a débuté quand je recherchais des personnes ou organisations boliviennes contribuant à un futur plus durable et travaillant sur la prise de conscience de sujets environnementaux comme la protection de la nature, la gestion des déchets et du recyclage ou encore l’adaptation aux changements climatiques…

 

Un soir quand nous étions réunis avec des amis, Desirée m’a dit qu’elle avait choisi de travailler avec son père de famille d’accueil à FUNDARE, une fondation pour la promotion du recyclage. Elle a ajouté que cela pourrait être intéressant de suivre la Fondation et ses activités et qu’elle serait heureuse de leur présenter Bochialki. Quelques semaines plus tard, je collaborais avec eux pour trois semaines et travaillais avec Desirée sur la vidéo de présentation de FUNDARE.

 

En Avril, je traversai  la frontière chilienne et le chemin de Désirée continua plus au nord, au Pérou. Cette histoire aurait pu se terminer là avec comme résultat : une nouvelle amitié. Mais la vie est pleinne de surprises et finalement, nous nous sommes retrouvées une nouvelle fois pour voyager ensemble au Kirghizistan dans le cadre de Bochialki.


On dit souvent que travailler avec ses amis est un véritable enjeu et que la situation peut prendre un mauvais tournant. Je me dis que le défis est bien là et que nous venons tout juste de commencer ensemble mais accueillir Desirée au sein de l’équipe vaut la peine de prendre le risque ! Elle apporte un nouveau regard, offre des idées fraiches pour développer le projet, s’investi à 600% et fournit de précieuses compétences à Bochialki : le marketing et la communication. Si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur la page A propos.

  

 

 

Une plus grande équipe pour de plus grands rêves

Agrandir l’équipe nous a permis de penser en grand et de renforcer la conviction que nous avons en Bochialki. La première décision prise fut de continuer son chemin. Au lieu de l’achever au Kirghizistan, nous allons le prolonger sur les îles indonésiennes pour en apprendre davantage sur la déforestation et la hausse du niveau des océans.

 

Une autre décision fut celle d’avoir un site interne bilingue français-anglais. Aujourd’hui, nous sommes heureuses de vous le présenter avec de nombreux changements réalisés pour améliorer la compréhension du projet et mettre l’accent sur les fruits des voyages en Bolivie, Chili, France et Kirghizistan. Durant les prochains mois, ces pages continueront à se remplir de nouvelles vidéos et articles sur nos rencontres, interviews et histoires. On vous tien au courant!

Un site internet bilingue signifie également, que nous souhaitons vous permettre de regarder toutes nos vidéos avec des sous-titres en français et en anglais. Sur Youtube, vous pouvez ajouter et changer les sous-titres comme ceci :

Jusqu’ici nous avons intégré les sous-titres en anglais de la vidéo de présentation de Bochialki puis petit à petit, nous le ferons sur le reste des vidéos.

 

Soyons fiers, soyons attentionnés, envoyons des cartes postales

Quand nous étions en voiture voyageant dans la région centre du Kirghizistan, Desirée m’a dit que nous avions besoin de quelque chose à donner aux personnes que nous rencontrerons ou auxquelles nous parlerons du projet. La première idée fut celle de réaliser des cartes de visite. Trop classique, Desirée me proposa alors, l’idée des cartes postales “Nous devrions être fières de Bochialki et de sa philosophie, alors pourquoi pas le montrer”. J’ai tout de suite aimé cette idée d’offrir une carte postale avec une photo prise en chemin, agrémenté d'un message expliquant l’instant capturé. Bonus, c’est un bon moyen pour écrire de doux mots aux personnes que nous aimons et partager nos pensées.

 

Nous avons choisi les premières images et les avons imprimées sur du papier recyclé. Elles sont arrivées il y a quelques jours…

 

Nous espérons qu’elles vous plairont et que l’envie de les partager sera là!

 

Avec tout notre amour,

 

Marion et Desirée

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
Please reload