ou les rencontres
en chemin

Plastic Bag Diet ou la lutte contre le plastique

October 16, 2018

 

Le plastique. Qui aurait pensé que cela serait l’un des plus grands challenges de notre temps? Ce matériau qui obstrue les rivières, remplit les océans et qui parvient jusqu’à notre chaîne alimentaire. D’après le journal, The Guardian, une étude récente prédit que d’ici 2050, il pourrait y avoir davantage de plastique que de biomasse dans les océans.

 

Le rôle de l’Indonésie

Malheureusement, l’Indonésie tient un rôle important en la matière. Après la Chine, l’Indonésie est le second pays qui pollue le plus par le plastique dans le monde. Pendant la saison des pluies, la situation devient encore plus délicate. Les eaux transportent les détritus qui ont stagné alentour, remplissant rues et rivières avant d’atteindre l’océan. C’est pendant l’une de ces saisons que Tiza Mafira a décidé de passer à l’action. “Je ne voyais plus que des déchets engendrés par nous, par vous, par moi, par tout le monde. Et j’ai pensé que l’on ne pouvait pas continuer à blâmer les autres. Chacun de nous peut faire quelque chose pour lutter contre cela”. Elle était juriste d’entreprise à l’époque et a décidé d’initier une pétition pour demander aux commerçants de ne plus fournir de sacs plastique gratuitement.

 

Le mouvement Plastic Bag Diet est né

Ce fut le début d’un nouveau mouvement appelé “Plastic Bag Diet” - ou littéralement, le Régime des Sacs Plastique. Grâce à la pétition de Tiza, une période d’essai au niveau national a vu le jour, période pendant laquelle les commerçants faisaient payer les sacs plastique. L’essai a eu un impact significatif sur l’utilisation des sacs plastique et a inspiré les gens à revoir leur comportement. Par ailleurs, la ville de Banjarmasin a pris des mesures plus strictes et a fini par complètement interdire l’usage des sacs plastique.

 

Un travail à plusieurs niveaux

Pour autant, la pétition n’était qu’un début. Le mouvement de Tiza est actif dans trois domaines. Le premier c’est leur coopération constante avec le gouvernement pour mettre en place de nouvelles lois pour éviter l’usage du plastique. Le second, c’est la sensibilisation sociale au sujet du besoin de réduire l’usage de sacs plastique. Ils travaillent conjointement avec des écoles et encouragent les étudiants à lutter contre ce fléau. “Nous souhaitons inspirer la nouvelle génération à proposer leurs propres innovations.” En offrant de petites subventions aux écoles qui participent, Plastic Bag Diet n’encourage pas seulement la proposition idées, mais l’organisation aide ces idées à prendre forme réellement. Enfin, ils travaillent aussi conjointement avec des commerçants pour interdire les sacs plastique en magasin et sensibilisent les industries.

 

Des modèles inspirants

Tiza reste optimiste en parlant du futur: “Il y a plein d’initiatives par ici. Je suis convaincue que cela doit mener à quelque chose de bien.” Ses actions et efforts poursuivis sont une inspiration pour chacun. Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement l’a désignée comme une Héroïne des Océans: une personne remarquable qui se bat pour le bien, se bat pour les océans. Comme Wijaya d'ailleurs, le fondateur du Jakarta Paddle Club. Il organise les nettoyages de plages régulièrement près de Jakarta. Il lutte sans relâche contre les déchets qui envahissent les belles plages qu'il aime tant. 

Considérons-les comme des modèles et pensons à ce que chacun de nous peut aussi faire! Le plastique est réellement un souci en tout et partout, et en changeant votre propre comportement de consommation, vous pouvez avoir un impact dès aujourd’hui.

 

 

 

 

 

 

Please reload

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
Please reload